L'INTERVIEW DE WINE POETRY, PROFESSIONNEL DU VIN

LE 1 JUIN 2022

Pour cette troisième session de l’interview des bulleurs, Bulles de Champ’ a rencontré Wine Poetry, aka Valentin, un passionné de vin qui en a fait son quotidien avec Vinorum. Depuis, il partage son expérience et ses dégustations sur son Instagram avec tous les passionnés de champagne et de vin. On vous partage sans plus attendre notre interview du connaisseur Valentin.

1) Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Valentin, bientôt trentenaire – mais pas encore ! – et je suis avant tout passionné de vin. Ma formation initiale n’est pas du tout liée au vin puisque je suis à la base … pianiste concertiste !

Le vin étant une passion, au gré des rencontres, des dégustations, des découvertes je suis arrivé à professionnaliser tout cela.

2) Quel parcours as-tu suivi pour en arriver jusqu’ici ?

Comme dit plus haut, mon parcours est un peu atypique. En fait, je me rends compte qu’il l’est de moins en moins car beaucoup de personnes choisissent une reconversion dans l’univers du vin.
Pour ma part ce n’est pas une reconversion mais bel et bien une ouverture dans ce monde sans pour autant laisser celui qui a été l’unique mien pendant des années. Pianiste concertiste, j’ai suivi des formations de dégustation (WSET etc) afin d’avoir un minimum de technique.
Puis je suis parti dans les vignobles d’Europe, afin de découvrir le maximum de choses et d’en apprendre sur la vinification, les cépages et la typicité de chaque terroir. Je suis même allé faire la taille dans les vignes pendant le deuxième confinement !
Je crois beaucoup dans l’apprentissage par le terrain.

3) Comment est venue cette passion pour les vins et Champagne ?

Comme la majorité des français j’imagine, lorsque j’étais enfant par la tablée dominicale en famille et les rires échangés autour des bouteilles. En plus des rires, ce sont surtout les histoires et anecdotes qu’elles véhiculaient qui m’interpelaient. Lorsque vous allez dans le vignoble, vous avez toujours des péripéties à raconter !

Pour ce qui est du champagne, c’est venu bien plus tard dans mon parcours initiatique car au départ la bulle gênait ma perception. Puis petit à petit j’ai su déguster le vin derrière l’effervescence. Et là la magie opère.

4) Si tu devais établir ton top 3 des meilleurs Champagne, à quoi ressemblerait-il ?

Sans ordre, et je vais en mettre 4 : 

– Salon 1997

– Bollinger RD 1976

– Dom Ruinart Rosé 1985

– Dom Perignon 1988

5) Avec quoi préfères-tu accorder ton Champagne et pour quelle raison ?

Alors je vais faire une réponse un peu bâteau, mais pour moi cela se marie avec tout… Ou alors, ce déguste très bien pour lui-même…seul.

Dans les accords marquants, Bollinger RD 2007 avec une volaille et sauce safran. Tout matchait parfaitement et surtout se répondait. J’aime aussi le champagne sur un plateau de fromages, quel bonheur ! Enfin, mon péché mignon, et ça c’est un peu transgressif, le dimanche matin, un champagne avec un peu d’évolution avec une brioche. Comme à la maison, que faudrait-il de plus ? 

6) Parle-nous de Vinorum

Vinorum est à la fois une histoire d’amitié et la concrétisation de ma « professionnalisation » dans le vin. J’ai un ami qui habite Londres. Il y a quelques années, j’allais souvent le voir là-bas et nous tirions la conclusion que très souvent nous buvions très cher et mauvais. Alors après une soirée très arrosée cet ami me dit : « Tu passes ton temps dans le vignoble, pourquoi on ne monte pas une société pour vendre du vin ici ? »

Vinorum venait de naitre. L’idée étant de distribuer des vins que nous aimions, de vignerons pas encore connus ou des millésimes décalés. Notre cible étant les particuliers. En fait ça a pas mal pris et ce qui me plaisait le plus était de venir promouvoir le vin en organisant des dégustations avec nos clients. Le lien était fait entre le vigneron et la personne qui goutait son vin. Un peu ce que je fais aussi sur Instagram et ma page @Winepoetry_ .

Pour Vinorum je parle au passé car l’activité de commerce s’est arrêtée depuis que je travaille pour un Chef étoilé parisien pour la gestion de ses achats vins.

Je n’aurais pas pu tout bien faire ! 


7) Ton anecdote la plus pétillante concernant le vin/ champagne

Honnêtement elle est inavouable. Il faut bien prendre conscience que le Champagne est tout de même le vin le plus aphrodisiaque ! C’est peu loi Evin, mais le reconnaître est important ! 

Sinon, dans le côté pétillant, j’ai le souvenir d’avoir joué des valses de Chopin devant des amis dans une ambiance tellement détendu en dégustant du Champagne un soir d’été. C’était parfait !

8) Si tu devais choisir une seule bouteille, laquelle serait-elle et pourquoi ?

Tout dépend si c’est une bouteille que j’ai bue et que je garde en mémoire, ou si c’est une bouteille que je fantasme. 

Dans le premier cas, alors c’est La Tâche 1997 de la Romanée Conti. Une immense émotion. 

Dans le second … Une bouteille en ce moment me fait rêver, je ne l’ai jamais goutée, il s’agit des Vieilles Vignes Françaises de chez Bollinger. 

9) Aurais-tu quelques conseils à transmettre à nos lecteurs concernant ce domaine ?

Toujours rester curieux, ouvert, et de déguster. Travailler sa mémoire personnelle, essayer de toujours penser en madeleine de Proust. Qu’est-ce que ce vin évoque, et pourquoi. Pourquoi les terroirs volcaniques produisent cet effet sur le vin et donc sur moi. Je parle beaucoup d’émotion mais pour moi c’est ce qui prime. La technique doit servir l’émotion. Beaucoup de vins sont technologiques, ou à l’inverse, et à cause d’une mouvance nature très prononcée (et là je vais me faire des ennemis) déviants. Dans les deux cas c’est absolument sans intérêt pour moi.

Il faut partir à la rencontre des vignerons, ou se laisser transporter par ceux qui essaient de faire passer leur message, comme nous !

10) Quelles bulles as-tu reçu de la part de Bulles de Champ’ ? Que penses-tu du concept ?

Justement, le concept est génial ! Car cela permet de découvrir à la fois une région et ses vignerons. Cela permet de forcer la curiosité et d’en apprendre toujours plus.

Je trouve les choix pertinents, intéressants et j’en apprends aussi ! De plus, l’idée de champagnes d’artisans me plaît assez car cela sort des sentiers battus et des grandes maisons que tout le monde connaît. La champagne est une région qui bouge énormément, et à ce propos, pourquoi ne pas imaginer une box « vins tranquilles » ? Je crois beaucoup  en l’avenir des Côteaux Champenois, autant en rouge qu’en blanc qui pour moi sont des vins d’avenir.

Pour finir, les carnets de dégustation vous permettent de garder une trace de ce que vous dégustez et de vous forger votre fameuse mémoire du vin !

 
Valentin Cotton - Bulles de Champ'

On remercie Valentin pour ses réponses et le temps accordé pour cette pétillante interview. Passionné de vin et de champagne et bulleurs aguéris, n’hésite pas à aller voir l’actu de Wine Poetry sur son instagram ou si tu veux vivre l’expérience d’une dégustation champagne, à te munir d’une de nos box Bulles de Champ’ pour en apprendre tout autant !

Article co-écrit par Winepoetry et Jeanne Macarez

Publié par Viktor LOCKWOOD