Rencontre avec Nathalie du champagne Courty Leroy

Le 31/05/2021
Par Maëlys Royal

01. Chez Bulles de Champ’ on aime les histoires ! Parlez-nous de la vôtre.

En 1981 mon mari réalise sa première récolte, les vignes lui viennent de son père qui les tient lui-même de son père. Mon mari, dont le père a acheté le premier pressoir, à tout de suite créé son vin. En 1983, année de notre mariage, nous faisons nos premières ventes, d’abord à notre entourage. Puis grâce au bouche à oreille nos ventes se sont multipliées et élargies. Nous avons ensuite acheté d’autres vignes. Depuis 5 ans nous passons la charrue dans les vignes afin de limiter les produits chimiques.

02. Un mot qui vous définit ?

Selon la clientèle nous sommes très souriant et très aimable.

03. Selon vous, qu’est qui fait un bon Champagne ?

Hum… Je dirai un bon travail, et un bon suivi.

04. Quel est votre moment favori pour aller travailler la vigne ?

Ah ! Quand il ne pleut pas ! C’est plus agréable. Malheureusement parfois nous n’avons pas le choix de travailler lorsqu’il pleut.

05. Pour vous, quelle est la plus belle chose dans votre métier ?

Sans hésitation, la relation avec la clientèle. Quand des personnes viennent nous voir c’est la plus belle des récompenses.

06. Qu’est ce qui est le plus dur dans le métier de vigneron ?

La communication par les emails ahah. Nous ne sommes pas très ordinateur alors c’est très compliqué pour nous.

07. La recette qui se marie le mieux avec l’une de vos cuvées ?

J’aime beaucoup le gâteau au champagne que les filles font. Alors je dirai cette recette de  gâteau au champagne.

08. Quelle a été votre plus belle rencontre au domaine ?

Les rencontres sont différentes mais elles sont toutes belles. Surtout lorsqu’on organise les journées capsules et journées portes ouvertes. Nous sommes heureux de savoir que des personnes viennent nous voir. Nous organisons ces journées le 10 novembre et début mai (2022).

09. Dites- nous tout … Pourquoi avez-vous eu envie de travailler avec Bulles de Champ’ ?

En fait, nous connaissons Stan, le grand-père de Viktor, qui peint des capsules. C’est comme ça que nous avons rencontré Viktor qui nous a expliqué ce qu’est Bulles de Champ’. Avec qui nous sommes ravi de travailler.

10. Pour finir avec le sourire, une petite anecdote rigolote à nous raconter ?

Lorsque nous avons un stagiaire nous l’envoyons chercher chez le vigneron voisin, le bâton à casser la mousse. Ce qu’il ne sait pas, c’est que ça n’existe pas ahah !