Samedi 21 septembre, nous nous sommes levés aux aurores. Pour une belle raison. Nous partions à la rencontre de quatre maisons de champagne, toutes situées dans la côte des Bars. Nous sommes partis à cinq – Macha, Camille, Viktor, Mickaël et Tim – aux alentours de 5h00 du matin. Plus de 350 kilomètres nous séparaient de la côte des Bars. Tandis que Micka était au volant, les quatre autres tentaient de rattraper quelques heures de sommeil. Après un arrêt obligé pour prendre un café bien chaud et quelques viennoiseries à Reims, nous sommes arrivés à destination vers 9h. 

La première maison de Champagne que nous avons visitée était une maison située à Essoyes. Axelle et son petit ventre rebondi de future maman nous ont accueillis à bras ouverts et nous ont emmenés directement découvrir les vignes de la Maison. C’était vraiment magique car le soleil était encore très bas et illuminait le joli paysage. Comme les vendanges s’étaient terminées la semaine précédente, nous n’avons donc pas pu voir les vignes remplies de grapes. Il n’empêche que la vue était fort appréciable. Axelle nous a ensuite emmenés dans la fabrique, où nous avons pu découvrir les pressoirs et goûter les champagnes à l’état de première fermentation. C’était totalement différent du champagne comme on le connaît, c’est à dire à l’état final. La, le goût était totalement différent (et on préfère quand il est à l’état final bien sûr). Nous sommes rentrés chez Axelle et son compagnon, et nous avons pu passer à la dégustation. 10h30 : heure de la première coupe. Il y a pire comme collation du matin non ? Axelle nous a longuement parlé de la maison, toute récente puisque les premiers champagnes datent de 2017. Passionnée, elle a pu nous guider dans toute la dégustation, mais nous a également beaucoup appris sur l’origine de la maison, et sur toute l’identité visuelle de la maison. Après un selfie tous ensemble (notre coutume lorsque nous rencontrons des vignerons), nous avons chargé le coffre d’une quinzaine de cartons et nous sommes partis pour notre prochaine visite.

Nous sommes arrivés aux alentours de 12h30 à Colombey-Les-Deux-Églises pour rencontrer les propriétaires de la maison. Le cadre était totalement différent, avec de nombreuses fleurs qui surplombaient la petite allée. A peine arrivés, nous avons commencé par goûter les différents champagnes de la maison, en compagnie de Christian, dans la salle principale emplie d’outils anciens et traditionnels de vignerons. Nous sommes ensuite partis visiter les caves, accompagnés par l’épouse de Christian. Nous avons découvert les immenses cuves, les longues caves et profité des connaissances de la maison, nous avons terminé notre dégustation par un Champagne rosé avant de charger le coffre d’une quinzaine de nouveaux cartons.

Il était désormais l’heure d’aller manger, d’autant plus que nous avions géré notre planning, de ce fait nous pouvions profiter en terrasse une petite heure. Nous ne sommes pas allés bien loin de la Maison, à vrai dire, nous avons mangé dans un chouette restaurant situé dans la même rue. Après deux planches de charcuteries et fromages (déguster du champagne, ça creuse !), nous avons goûté à la spécialité du coin : l’andouillette à la sauce au Chaource (un fromage typique de la région). Et nous avons adoré ! Cinq cafés plus tard (1 par personne bien sur), nous nous sommes remis en route pour notre troisième visite de la journée.

Nous sommes arrivés à Bar-sur-Aube vers 14h30, pour rencontrer la 3ème maison de la journée. Nous avons été d’emblée complètement séduits par le domaine, qui était vraiment magnifique et très grand. Nous avons été accueillis par un couple de vignerons au sourire communicatif. C’était dans cet esprit chaleureux que nous sommes partis visiter le domaine, la fabrique et que nous avons découvert leur histoire autour d’une coupe de champagne après la visite. En plus d’être passionnés par cet art du champagne, ce couple est également friand de capsules. La maison travaille en collaboration avec des artistes qui peignent et élaborent des capsules en édition limitée, ce qui rend chacune de leurs bouteilles encore plus unique. C’est non pas sans fierté qu’ils nous ont présenté les nombreuses capsules réalisées jusqu’alors, avec toujours une petite histoire associée à la capsule. Nous avons terminé notre belle rencontre avec la maison par une visite du gîte qu’ils ont créé sur leur domaine, qui permet d’accueillir toute l’année des touristes et autres mordus de champagne.

Enfin, nous avons clôturé notre périple par une dernière visite, à Baroville. Située dans une petite rue de pierre, toute fleurie, nous avons directement été séduits par le lieu. Comme il était déjà tard, nous n’avons pas pu aller visiter la fabrique. Nous nous sommes installés dans un salon chaleureux pour la dernière dégustation, en compagnie de la propriétaire, une femme adorable et vraiment bienveillante, qui nous a raconté avec passion l’histoire de la maison. Nous avons également rencontré son fils, brièvement, qui s’apprête à lancer son bar à Champagne en plein centre de Baroville. Un joli projet que la famille soutient et encourage. C’était chouette et nous allons revenir lorsqu’il aura ouvert, ça c’est certain !

Dernier selfie et hop, retour à Lille. Cette journée était intense. Éprouvante par nos nombreux trajets en voiture et émouvante par les merveilleuses rencontres que nous avons fait dans la Côte des Bars. Nous avons échangé avec des personnes tellement intéressantes, tellement pétillantes et ravies de partager avec nous leur passion et l’histoire de leur maison. Nous sommes repartis plein de chouettes souvenirs et avec un palais bien hydraté (quatre dégustations en même temps…). Vivement la prochaine journée en Champagne ! Et en attendant, retrouvez toutes nos photos et la vidéo de cette belle journée sur notre site et nos réseaux sociaux.

Photos et retouches : @tim_delz